L’auberge de la Jamaïque

Roman de Daphné du Maurier.

Après le décès de sa mère, la jeune Mary Yellan quitte Helford, son village natal, pour vivre auprès de sa tante et de l’époux de celle-ci. Au milieu des landes anglaises, elle découvre l’Auberge de la Jamaïque, dont la sinistre réputation s’étend dans tout le comté de Cornouailles. Le propriétaire des lieux, Jem Merlyn est craint dans toute la région, à commencer sous son propre toit. Son épouse, Patience, la tante de Mary, vit terrorisée par les activités criminelles de son mari. Bien qu’effrayée, Mary décide de percer à jour le secret de son oncle. Que font ces convois de chariots qui circulent sous les fenêtres de la Jamaïque? Que recèle la pièce condamnée? Quel lien Jem entretient-il avec son frère Joss? Au cœur de la tourmente, Mary ne peut compter que sur son courage et sur laide du mystérieux vicaire d’Altarnum.

C’est un bon roman d’aventure, avec juste ce qu’il faut de suspense et de mystère pour tenir le lecteur en haleine sans verser dans les clichés. Le texte se lit vite, je le recommande aux adolescents qui cherchent un livre pour l’été.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire