Au bonheur des dames

Roman d’Émile Zola.

Denise quitte la Normandie avec ses deux jeunes frères pour échapper à la misère. Elle trouve un emploi au Bonheur des Dames, grand magasin de nouveautés au cour de Paris. Petite provinciale timide, elle a peu de chance de se faire respecter. Mais peu à peu, elle attire l’attention et l’affection de Mouret, le directeur du magasin. Par pudeur et par honneur, Denise résiste, elle ne songe qu’à ses frères. Tout autour d’eux, dans un Paris bouillonnant et trépignant, le Bonheur des Dames ne cesse de grossir et d’écraser les petites boutiques.

Encore un roman de mon chouchou ! C’est une de ses œuvres les plus faciles à lire. J’ai aimé être plongée dans la frénésie de ce magasin, dans les intrigues de couloirs. L’héroïne est fine et fragile, touchante et forte. Comme toujours, l’auteur sait tirer les ficelles de son intrigue jusqu’au dernier souffle de la page. J’attrape un autre ouvrage du cycle des Rougon-Macquart dès que je peux !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire