Marguerite de la Nuit

Nouvelle de Pierre Mac Orlan.

Georges Faust est un vieil homme solitaire et désabusé. Au soir de son existence, sa vie d’ascète le révolte et il décide de signer le même pacte que son ancêtre : son âme contre la jeunesse retrouvée. Dans la ville, il rencontre Marguerite, fille de la nuit et belle à se damner. Faust signe un contrat avec Léon, une séduisante crapule : Marguerite sera sienne en échange de son âme. Enchanté du marché – qu’est-ce que l’âme après tout ? – Faust retrouve la vigueur de sa jeunesse et séduit sans peine la superbe Marguerite. Mais la peur du châtiment éternel le poursuit. Il lui faut trouver une âme qui se vendra à sa place.

Excellente reprise du mythe de Faust ! Le texte est bien écrit, et l’on suit ce vieil homme dans sa soif de débauche et de jeunesse. Je l’ai dévoré en presque une heure.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire