Dernières nouvelles des oiseaux

Roman d’Erik Orsenna.

Le Président s’ennuie à mourir à la remise des prix des meilleurs élèves du lycée H. C’est alors qu’une idée folle germe. Pourquoi ne pas récompenser des enfants au talent fou et ignoré ? Il rassemble sept enfants sur une île et leur offre tout pour qu’ils laissent s’exprimer leur folie créatrice.

Ce texte est frais et touchant. J’aime toujours autant les illustrations qui ponctuent les textes d’Orsenna. Je le conseille à tous les enfants, à leur lire ou à leur faire lire.

Prochainement, je publierai un article sur La grammaire est une chanson douce et Les chevaliers du subjonctif, que j’ai lus il y a quelques années. J’attendrai de lire La révolte des accents, une fois que je l’aurai entre les mains. Papa Noël, si tu m’entends…

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *