Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary

Roman de Philippe Doumenc.

En expirant, Emma laisse échapper qu’on l’a assassinée. Rémi, un enquêteur fraîchement envoyé de Rouen, va devoir trouver qui serait le meurtrier, si meurtre il y a eu. Chacun s’accuse, puis se rétracte. Les témoignages s’annulent ou se contredisent. Sans cesse, Rémi se trouve dans une impasse.

Voilà un texte ambitieux! Quand j’ai aperçu la couverture et le titre en librairie, je me suis demandé quel impudent osait s’attaquait au chef-d’œuvre de Flaubert, que j’ai bien dû lire une dizaine de fois! D’abord sceptique et craintive, je me suis laissée prendre au jeu. La mort d’Emma Bovary est traitée comme un fait divers, et devient le prétexte à une nouvelle histoire, avec de bons personnages et une trame solide. Ce roman est une grande réussite. Il ne se pose pas comme une suite au texte de Flaubert, mais réellement comme un nouveau roman, avec sa propre forme et son style. Je le recommande aux amateurs de classiques! Ce livre est en passe d’en devenir un !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *