Les bourgeois de Minerve

Roman historique de Maryse Rouy.

Dans le petit village de Minerve, le corps sans vie d’un frère dominicain est retrouvé à côté du puits. Cet évènement macabre n’est pas sans inquiéter les Minervois qui voient d’un mauvais oeil l’Inquisition s’installer dans leur quotidien. Minerve était autrefois un refuge cathare et son passé de cité hérétique n’est pas effacé. L’Inquisition est là qui rôde, à l’affût de tous les secrets, en quête de réponses sur la disparition du second frère dominicain qui accompagnait celui qui est mort. Gaillarde, l’unique prostituée de Minerve, est la confidente de tous les hommes du village et elle détient la clé de bien des secrets.

J’étais de ces enfants qui traînent des pieds quand les parents proposent une sortie instructive. C’était des grognements et de la mauvaise volonté apparente. Mais toutes les balades en pays périgourdin et les visites de Carcassonne et autres cités cathares ont marqué mon esprit d’enfant butée. Sous un masque de bouderie très travaillé, je me suis émerveillée devant ces citadelles éternelles et à l’écoute de cette histoire tragique, terrifiante comme un film d’horreur pour l’enfant que j’étais. Surtout qu’au catéchisme, on avait très largement simplifié comme suit: les hérétiques étaient méchants, ils ont été punis, on les a brûlés. Alors tenir ce livre, c’est revivre les frissons délicieux d’une enfance de rêve. L’intrigue est très bien ficelée, les personnages sont écrits avec ce qu’il faut de psychologie pour qu’ils ne soient pas caricaturaux. Je conseille ce roman aux amateurs de récits gothiques et à ceux que l’Histoire n’effraient pas. Mélusine et Nathalie, je parle de vous !

Ce contenu a été publié dans Ma Réserve. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire