Textopolitains – Spécial Salon du Livre de Paris 2011

Carnet d’Anne Cazaubon.

Les textopolitains, qu’est-ce donc ? C’est une idée originale d’Anne Cazaubon qui a depuis longtemps l’habitude de glisser des petits mots à ses voisins de strapontins ou aux charmantes vieilles dames qu’elle croise dans la rue. Rien d’agressif ni de méchant ! Ces petits mots sont drôles et pointent le doigt sur des situations quotidiennes qu’il est bon de débarasser du carcan de la rigidité sociale. Vous trouvez que le jeune homme parle trop fort ? Dites-le lui avec un Textopolitain ! Cette jolie dame a un foulard à se damner ? Demandez-lui avec un Textopolitain où elle l’a trouvé !

George et moi avons croisé Anne Cazaubon au Salon du Livre : elle est aussi sympathique et pétillante que ses petits carnets sont drôles et (dé-)attachants ! Je n’ai pas osé demander une dédicace, mais j’aurais dû…

Pas sûr que j’aurai le cran d’utiliser les fiches de mon carnet de Textopolitains spécial Salon du Livre de Paris. En voici un exemple désopilant :

Il existe en version urbaine et en version amoureuse (avec l’excellent « J’aime votre profil ! Il est sur Facebook ? ») :

Gagdet, me direz-vous ? Peut-être bien, et alors ? Il est toujours délicat de placer certaines phrases

 à son patron… Le Textopolitain pourrait bien vous permettre de garder votre place et prouver à votre boss que, en plus d’être une belle plante, vous avez du répondant et de l’humour !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire