Harry Cover – Les mangeurs d’Anglais

Bande dessinée de Veys (scénario) et Esdras (dessin).

Après avoir lu l’intégrale Harry Potter, je poursuis ma découverte de cet univers avec une bande dessinée pour le moins loufoque.

Harry Cover, Pron et Hormone sont envoyés en 1946 pour neutraliser Boldemorve qui dissimule des nazis (dont Hitler) en plein coeur de Londres. Les gros animaux de compagnie des Allemands ont pour fâcheuse habitude de se nourrir d’Anglais. Boldemorve s’est emparé du trésor de guerre des nazis et il compte en user pour asseoir sa domination maléfique sur le monde. Mais c’est compter sans Harry et ses comparses qui ne manquent pas de ressources pour déjouer ce plan machiavélique.

L’école de magie Poudrozieu ne forme pas que des sorciers, elle forme également des espions. Dumbledemeur est un peu moins stoïque que son avatar et Boldemorve ne fait pas vraiment peur, même si les jeunes sorciers se retrouvent en mauvaise posture : « Capturés par Boldemorve et Hitler… Difficile de trouver pire situation !!! » (p. 35) Je trouve le rapprochement entre le grand mage noir et le Führer grossier. La comparaison est trop facile. Même si les deux personnages ne sont que des guignols dans cette bande dessinée, je suis toujours gênée qu’on prête au mal les traits d’Hitler. Attention, je ne défends pas le bonhomme, loin de là ! Mais je trouve ça trop réducteur, d’autant plus que l’on peut supposer que cette bande dessinée sera lue par les mêmes enfants/adolescents qui se sont délectés de l’oeuvre de J. K. Rowling. Enfin, je m’égare…

Parodie poussée à l’extrême, cette bande dessinée détourne chaque détail des romans de J. K. Rowling. Les sorts sont totalement absurdes et sans effet. Si je vous lance « Groudecontroltomajortomus », avez-vous peur ? C’est une lecture plaisante, mais tout à fait dispensable. Une bonne parodie, outre le détournement d’une œuvre, propose quelque chose de nouveau. Cette bande dessinée ne remplit que la première moitié du contrat. 

Ce contenu a été publié dans Ma Réserve. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire