Deux officiers du roi

Roman d’Alexander Kent. Sous-titre : Une aventure de Richard Bolitho.

1774, à Plymouth. Richard Bolitho et Martyn Dancer sont deux aspirants de la marine anglaise. Ils attendent l’examen qui les confrontera à un jury d’officiers. À la clé, le précieux brevet d’officier. Les deux amis s’en tirent avec les honneurs. Richard Bolitho se voit confier la responsabilité de convoyer un nouveau navire, le Hotspur, et de le livrer à son commandant. Bolitho doit aussi surveiller les premiers pas d’Andrew Sewell, jeune aspirant inexpérimenté.

Dans les eaux de la Manche, le Hotspur croise les débris d’une épave sabordée et décide de prendre en chasse le navire naufrageur et contrebandier. La nouvelle frégate fait ses premières armes et Bolitho découvre ce que recouvre la place d’officier. « On finit par s’endurcir… ou par disparaître dans l’eau. » (p. 142)

Comme le dit le sous-titre, il s’agit d’une aventure d’un personnage récurrent. Les premiers chapitres rappellent quelques évènements et personnages passés. Et la fin de ce court roman laisse présager d’autres aventures sur les mers. Voilà un très bon roman pour les jeunes lecteurs : entre officiers et marins, c’est un plaisir de suivre le périple d’un fier navire du roi. Et Bolitho est un héros très sympathique, vertueux et courageux. De quoi faire briller les yeux des jeunes garçons et, pourquoi pas, des jeunes filles.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire