Usagi Yojimbo – 25

Bande dessinée de Stan Sakai.

Miyamoto Usagi chemine avec Gen, le samouraï rhinocéros, camarade d’aventures bien connu et toujours aussi agaçant, tête brûlée et prompt à s’énerver. « Ce chemin ne m’a pas l’air d’une bonne idée. / À quoi bon vivre si on ne prend jamais de risque ? De toute façon, je préfère les raccourcis que les chemins longs. » (p. 13) Mais à prendre des sentiers détournés, nos deux compères doivent se défendre d’une bande de renards farceurs plutôt affamés. Au gré de leurs étapes, un sujet revient souvent dans leurs conversations : l’argent, ou plutôt son manque et la façon dont Gen sait si bien dilapider les ressources des autres. Ils recroisent Chien Errant, un autre samouraï qui cherche à attraper Taniguchi, criminel pour lequel une prime importante est promise. Les trois braves unissent leurs lames pour le bien commun. Et, comme plusieurs fois par le passé, Gen prouve qu’il est capable de sensibilité face à plus démuni que lui.

Cet album remet les terribles ninjas neko sur la route du ronin aux longues oreilles. Le vaillant lapin croise aussi une tripotée de sales types, tous plus ou moins ivres de saké. Toujours fidèle au bushido, Miyamoto protège les faibles et punit les coupables.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire