La très noble demoiselle

Roman historique de Louise Simard.

Louise de Ramezay est la fille du gouverneur de Montréal, Claude de Ramezay, au début du 18° siècle. Indépendante et déterminée, elle fait le choix de ne jamais se marier. Son existence est dédiée aux moulins à scie, au cœur des forêts du Québec, contrées menaçantes et hostiles. Celle que tous nomment « la très noble demoiselle » n’a de cesse d’obtenir de nouvelles terres pour alimenter ses moulins, pour étendre son domaine, pour étendre le Québec. À l’heure de la mort, alors que son pays est aux mains de l’ennemi anglais, Louise de Ramezay fait défiler ses souvenirs. A-t-elle eu tort de se méfier de l’amour ? Qu’a-t-elle gagné dans les luttes féroces du commerce ?

L’auteur livre une biographie plus que romancée. Tout manque de précision : les faits, les dates, les lieux. La lecture est simple et s’accorde à l’écriture simpliste.

Ce contenu a été publié dans Ma Réserve. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire