Lambeaux

Autobiographie de Charles Juliet.

L’auteur fait la biographie de sa mère, qu’il n’a pas connue. Puis c’est son histoire qui le préoccupe: son enfance campagnarde et sa formation d’enfant troupier. L’image de la mère, douce et présente, mystérieuse, initiatrice, ponctue chacun de ses souvenirs.

Très beau texte, poétique et émouvant. On découvre le traitement des internés dans les asiles, c’est à frémir. J’ai aimé la construction de l’autobiographie: le narrateur se raconte en parlant de la vie de sa mère. Ce texte des origines est un des meilleurs que j’ai lus.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *