Millenium 1 : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Premier tome de la trilogie de Stieg Larsson.

Mikael Blomkvist est journaliste, rédacteur de la revue d’investigation Millenium, qui dénonce les fraudes sociales, industrielles et économiques. Mikael publie un papier révélateur sur Hans-Erik Wennerström. Manipulé, il se retrouve au cœur d’un scandale judiciaire et médiatique. Accusé de diffamation, il perd toute crédibilité, et se retire de Millenium. Il est rapidement contacté par Henrik Vanger, le grand patron des entreprises Vanger. Depuis des années, le vieil homme enquête sur la disparition de sa nièce Harriet, probablement assassinée en 1966, lors d’une réunion de famille. Henrik Vanger engage Mikael pour qu’il reprenne l’enquête depuis le début et découvre enfin ce qui est vraiment arrivé à Harriet et qui est son meurtrier. Pour Vanger, il ne peut s’agit que d’un membre de la famile. Mikael quitte alors Stockholm, et s’installe sur la petite île de Hedeby, au milieu du clan Vanger. Tenace et intuitif, il ne tarde pas à trouver une nouvelle piste. Il est rapidement secondée par Lisbeth Salander, une enquêtrice free-lance hors-pair, jeune femme rebelle et perturbée. ensemble, ils traquent le coupable et font remonter au jour les preuves d’un terrible secret de famille.

Je n’aime habituellement pas les thriller ni les récits policiers, mais pour cette œuvre, je révise mon jugement! C’est excellent! Je pense que la traduction n’est pas toujours bien fine, mais l’histoire est palpitante. Les personnages sont parfaitement présentés: ni trop, ni trop peu, et pas trop vite! A la fin de ce premier tome, on ne sait en fait presque rien de Lisbeth. J’ai vraiment apprécié la construction du récit: d’un paragraphe à l’autre, on suit un personnage différent, en l’occurrence, Mikael ou Lisbeth. Je le recommande chaudement, et je me jette dans la lecture du tome 2 dès ce soir!

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire