La mort du roi Tsongor

Roman de Laurent Gaudé. Goncourt des lycéens en 2002.

Le premier jour des noces de sa fille Samilia, le roi Tsongor sait que la paix est en péril. Promise à Kouame par son père, la belle princesse Samilia a oublié le serment d’enfance qui la lie à son compagnon de jeux Sango Kerim. Celui-ci revient, après des années d’errance. Devenu homme, il réclame la femme qui lui est dûe. Pour éviter la guerre, Tsongor se donne la mort, espérant que cet acte ultime calmera les passions. Mais le sacrifice du plus grand roi du monde n’y fait rien. Kouame et Sango Kerim vont s’entretuer, à la tête de leur armée, pour Samilia et pour Massaba, la ville du roi Tsongor. Seul Souba, le cadet de la famille Tsongor échappe au massacre et à la folie des hommes. Son père lui a confié une mission d’éternité: bâtir sept tombeaux à sa mémoire, dans les lieux les plus spectaculaires de son royaume. Pendant que Souba arpente les routes, les fils du roi Tsongor se donnent la mort sous les remparts de l’immobile Massaba.

J’avais lu ce livre au lycée, en 2002…  Je l’ai redécouvert avec passion. Quelle ampleur et quelle beauté dans ce texte! Je le conseille aux amoureux d’aventure épique.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire