La Belle Créole

Roman de Maryse Condé.

Dieudonné est acquitté du meurtre de Loraine, son employeuse et sa maîtresse. Il est noir et pauvre, elle était riche et blanche. L’avocat plaide la rébellion du domestique humilié. Mais Dieudonné est inconsolable de la perte de celle qui a illuminé sa vie. Au cours d’une nuit, il retrace sa misérable histoire. Son récit est entrecoupé des aventures qui surviennent pendant sa promenade citadine nocturne. Sans cesse, de nouveaux personnages s’invitent avec leur existence et enrichissent le discours de Dieudonné.

Époustouflant ! Ce texte est riche de la polyphonie de tradition orale créole. A aucun moment, je n’ai été perdue. Il est facile de se retrouver dans la narration. La description de la société créole moderne est belle et transcrit avec fidélité tout un passé qui ne recule pas devant le progrès. Je le recommande sans aucun doute, avec enthousiasme même !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire