Roman

Texte d’Onuma Nemon.

Impossible de dire de quoi traite ce texte. J’ai abandonné après quarante pages. Sans mots vulgaires ou termes choquants, la narration est violente, la façon même d’utiliser la langue est agressive. L’impression qui me reste après quelques pages, c’est l’oppression. Il est rarissime que j’abandonne un livre avant la fin, sans lui donner sa chance, sauf quand il me fait peur…

Si certains l’ont lu, je veux bien leurs avis et commentaires.

Ce contenu a été publié dans Mon Enfer. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire