C’est fou, une fille

Roman de Marie Billetdoux.

Un homme et une femme se réveillent un matin, nus dans le cabinet d’architecte de la femme. Ils ont connu une expérience sensuelle bouleversante. Ils ont redécouvert le plaisir de l’amour et le plaisir de donner. Hélas, le fragile moment de complicité parfaite qui suit l’amour ne peut durer. La réalité revient toujours, brutale et crue. À la lueur du matin, il y a des vérités qui font mal.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vécu une telle expérience de lecture. Le style est sensuel, c’est du plaisir et de l’émotion à chaque mot. Le texte est court, vif et ciselé. À découvrir sans aucun doute!

En voici un extrait: Tout, j’aime tout de toi, même ce que tu n’aimes pas de toi, je l’aime… Je désespérais de rencontrer une femme comme toi, avant toi j’étais mort, j’étais en train de mourir, c’est une femme comme toi que je veux, avec toi tout est différent, je t’attendais, je t’aime, j’ai envie de toi, j’ai besoin de toi, j’ai besoin de toi pour toujours, c’est fou la force que tu dégages, tu rayonnes, tu rayonnes littéralement, aucune femme avant toi ne m’avait fait cet effet-là, avec toi, c’est incroyable, je m’aime, j’ai tellement de mal à croire qu’on puisse m’aimer, il y a de la lumière, de la grandeur en toi, tu me plais, tu me rends à moi-même, je n’imaginais pas que tu pouvais être aussi douce, avec toi je suis moi, avec toi, je peux être moi, j’ai toujours cru que je n’étais pas aimable, personne n’a su, comme toi, accéder à mon intimité, une seule, une fois, peut-être, mais je ne l’aimais pas, c’est une comme toi que j’espérais, je ne veux pas passer à côté d’une femme telle que toi, je ne veux jamais te perdre, je t’aime partout, je t’aime en entier et pour toujours, tu peux faire de moi ce que tu veux, tu es une grande dame, rien ne pourra entamer un amour comme celui que je ressens, je me connais, c’est la première fois que j’aime vraiment, je n’ai jamais aimé quelqu’un comme ça, je t’aime, je suis à toi, […]

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire