Les Hauts de Hurlevent

Roman d’Emily Brontë.

Les Earnshaw, propriétaires terriens réputés, ont deux enfants, Hindley et Catherine. M. Earnshaw recueille un pauvre garçon qu’il prénomme Heathcliff. Une folle passion unit l’enfant trouvé et Catherine. Le temps passe et la jeune fille épouse un autre homme. Heathcliff disparaît pendant trois ans. Quand il revient, il épouse la soeur du mari de Catherine. A la mort de celle-ci, il cherchera à se venger de ceux qui l’ont séparé de son grand amour.

Ce livre a bouleversé mon adolescence. Je l’ai redécouvert ces derniers jours. La langue est rugueuse, violente et hostile comme la lande où se déroule la romance. Le personnage d’Heathcliff est brillamment écrit. Encore une fois, j’ai frissonné devant les déclarations passionnées des deux amants, devant le tragique de leur amour. Il y a des histoires d’amour qui marquent les petits coeurs des lecteurs…

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *