Claude Seignolle

Romans et nouvelles de Claude Seignolle.

Le diable en sabots

Christophe, le forgeron, meurt en laissant place à un successeur inconnu, présent au village le soir de son trépas. Roc, le nouveau maître des forges, est entouré de légendes et de contes chimériques. Chacun voit en lui un sorcier. Rejetté par les habitants, il trouve la joie et l’amour auprès de Benette, une jeune fille un peu folle.

Désirée la Sangsue

Désirée est une femme au corps difforme. Son seul plaisir est le vin, qu’elle considère comme son sang nouveau. Et elle a bien besoin. Son gagne-pain consiste à revendre des sangsues qu’elle arrache de ses jambes après de longues stations dans la rivière.

Le gâloup

Un étrange gâloup sème la terreur dans un village. Il égorge et dévore chaque nuit les bêtes du troupeau d’un fermier du bourg, ne lui laissant que des carcasses. Les hommes se rassemblent et partent en chasse pour attraper ce gâloup. Mais personne ne sait à quoi il ressemble.

La Malvenue

Jeanne, dite la Malvenue en raison d’une étoile rouge qui marque son front, incendie le blé fauché et accuse un pauvre homme d’être responsable. Elle se confie à Lucas, un domestique qui rêve de la faire sienne. Jeanne fait collection de pierres prétendument dotées de pouvoir. Mais quel est le maléfice qui semble rendre ces pierres vivantes? Quelle est la tragédie qui a frappé le père de Jeanne? Et pourquoi cache-t-on à Jeanne toutes ces vérités?

Le hûpeur

Oiseau chimérique, le hûpeur peut prendre l’apparence de n’importe quel volatile. Ses cris attirent ses victimes dans un marais où ils s’enlisent et disparaissent. Sylvain, un domestique superstitieux, relate cette légende à l’hôte de son maître. Le hûpeur est-il légende ou réalité? Et surtout, apporte-t-il vraiment la mort?

J’aime les récits et légendes du terroir. L’écriture est profonde et rugueuse comme la vie dans les provinces du début du siècle. Pas besoin de partir à l’étranger pour être entouré de mystères et de contes fabuleux. Tous ces récits sont très bien écrits, comme ciselés. Les personnages sont impressionnants, même les moins charismatiques. J’en redemande !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire