Le Rouge et le Noir

Roman en deux tomes de Stendhal.

Julien Sorel est le fils d’un charpentier. Refusant de suivre les traces de son père, il se fait engager comme précepteur chez M. et Mme de Rénal, un couple de bourgeois provinciaux. Entre le jeune Julien et la très belle Mme de Rénal se noue une folle passion. M. de Rénal conçoit très rapidement des soupçons. Mais ce qui menace vraiment le couple d’amants, ce sont les ambitions de Julien qui l’entraînent vers la capitale. A Paris, Julien devient le secrétaire du marquis de La Mole, et s’éprend de sa fille Mathilde. Les deux jeunes gens vivent une histoire houleuse où la haine et l’amour se mêlent au mépris et aux promesses d’éternité. Après bien des tensions, Julien épouse Mathilde. C’est sans compter Mme de Rénal et sa peine d’amour.

De la passion, de la fougue, des promesses ! Mon cœur chavire à chaque relecture. L’adolescente que je suis encore redécouvre chaque fois avec le même éblouissement ce classique de la littérature française. Je n’en dirai pas des tonnes sur le style. D’autres que moi l’ont déjà fait, et bien mieux. Il me reste de cette histoire des souvenirs éternels, des échos romantiques qui résonnent longtemps.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire