Hell of a woman – Hommage aux femmes du Blues

Biographies de Nina Van Horn.

L’auteure, elle-même chanteuse de Blues, remonte aux sources de ce courant musical, cette « musique du cœur et le reflet de l’âme » (p. 5) et part à la rencontre des « Femmes du Blues » celles qui « ont […] restitué au plus juste une vision sociologique, drôle ou pathétique de leur époque ! » (p. 7) Les femmes qu’honore Nina Van Horn n’ont pas eu peur de parler de corruption et de violence dans un pays dominé par la Grande Dépression. Elles ont osé parlé d’homosexualité et osé dénoncer les violences faites aux femmes. Elles ont chanté l’alcool et la drogue, armées de leur guitare et de voix qui ont traversé les décennies. « Au-delà de leurs connaissances musicales réduites, elles vont surtout décrire ce qu’elles vivent elles-mêmes et nous laisser un héritage non seulement musical mais surtout humain sur cette humble époque. »