Les contes de Beedle le Barde

Recueil de contes de J. K. Rowling.

En janvier, j’ai lu les sept tomes d’Harry Potter. L’intrigue du dernier tome repose en partie sur Les contes de Beedle le Barde. Ma lecture permet de boucler la boucle. Et pour ceux qui s’interrogeraient : non, je ne lirai pas le manuel du Quidditch pour les nuls.

Les Contes de Beedle le Barde  sont l’équivalent pour les sorciers des contes de Grimm ou Perrault que les jeunes Moldus affectionnent. Ces contes, à valeur didactique et morale, se transmettent à travers les siècles. Si certains ont été modifiés ou réécrits, ils restent une valeur sûre pour les parents de jeunes sorciers. On y trouve des histoires de magie noire, d’Animagus, de baguette, de sorts et d’envoûtements, tout ce qui fait le quotidien des sorciers.

Cette édition, présentée par J. K. Rowling, est accompagnée des notes et commentaires d’Albus Dumbledore. Ce paratexte permet aux Moldus de mieux comprendre les règles en vigueur dans le monde des sorciers et de replacer ces histoires dans des développements historiques.

Ce livre offre une lecture agréable et rapide. La qualité littéraire n’est pas vraiment au rendez-vous, mais les textes ont le charme des histoires qui se sont transmises oralement pendant des siècles. Pour ceux qui hésitent à entamer la lecture de la saga Harry Potter, ce recueil offre un premier aperçu fidèle de l’univers créé par l’auteure.

Les droits d’auteur de ce recueil de contes sont intégralement reversés au Children’s High Level Group qui donne la parole aux enfants et qui agit en Europe pour les aider à vivre dans des conditions décentes. Cette ONG a été créée par J. K. Rowling et la députée européenne Emma Nicholson of Winterbourne.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire