Lili Galipette sur le lagon de Mayotte

Enfin un billet rédigé depuis Mayotte ! Pour ceux qui en doutaient, les billets qui paraissent depuis le 9 septembre sont tous programmés et il en reste autant pour vous faire patienter jusqu’à mon retour. J’assure le SAV sur les commentaires, mais pas vraiment le temps de lire ni d’alimenter le blog. En revanche, pour ce qui est de bosser, je suis au rendez-vous. Mais travailler, c’est pas une vie, tout le monde le sait. Donc voici le récit de ma journée !

Ce matin, c’était le grand jour ! Levée aux aurores pour un tour en mer sur le lagon de Mayotte, considéré comme l’un des plus beaux du monde. Je manque d’éléments de comparaison, mais je vous assure que j’en ai pris plein les yeux et pas que des embruns !

Moi, mes deux collègues et quelques autres personnes avons pris place sur un bateau (ne me demandez pas ce que c’est : il avait un moteur, voilà !) et direction le large. Après une petite heure de navigation, nous avons croisé la route d’une raie manta. Ni une ni deux, chacun enfile ses palmes, masque et tuba. Et Lili Galipette avec des palmes, c’était la blague de l’année… Nous avons barboté une dizaine de minutes avec Mme Manta et hop retour à bord pour peaufiner les premiers coups de soleil. Je vous assure que le résultat final est superbe, un écarlate pourpre du plus bel effet.

Nous avons ensuite dépassé le récif corallien pour entrer en pleine mer et ça secoue ! Vers 10h, le maître de cérémonie nous a proposé un petit déjeuner sur un îlot de sable blanc rarement découvert par les eaux. C’était tout bonnement fantastique, le thé le plus exotique de ma vie ! Retour à bord pour croiser quelques dauphins en quête de nourriture. Nous ne les avons pas vus longtemps et nous avons discrètement changé de cap quand on a croisé un M. Tortue sur une Mme Tortue…

Moteur à fond, on a échappé à un ciel menaçant. Je vous épargne le détail des loopings que faisait mon estomac. J’ai fait un petit somme de 40 minutes, le temps que l’on rejoigne des eaux plus clémentes et moins sombres. Sur un îlot rocheux rapidement envahi par les eaux, on a avalé un repas digne du coin : riz coco, poulet curry, rougaï, piment, papaye. Et un punch pour faire passer le tout.

L’après-midi a été chaude, mais a filé comme un rien. Nous avons pris un morceau de bois flotté pour un animal et nous lui avons tourné autour 5 bonnes minutes… Puis une pause très apaisante en bordure de mangrove et un passage près d’une cascade d’eau douce.

La fin de journée a été consacrée à la chasse à la baleine. Armés de nos appareils photos, nous avons pu constater que ces grandes demoiselles sont de sacrées coquines ! Ces facétieux cétacés attendent toujours que, découragés, on range les objectifs pour sortir leur caudale et souffler leur panache d’eau ! Grumph ! J’ai trois pauvres photos floues et pas cadrées.

Finalement, retour au point de départ. Juste le temps de prendre quelques photos du coucher de soleil, pureté sanguinaire dans les eaux bleues. Si je vous dis que les coups de soleil et les piqures de moustiques sont le cadet de mes soucis et que j’ai passé une merveilleuse journée, vous me croyez ?

Ce contenu a été publié dans Mon Boudoir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire