Bonne nuit Punpun #1

Manga d’Inio Asano.

Punpun est un petit garçon. Il va à l’école. Il a des copains. Il se pose des questions sur l’amour, sur les étoiles, sur le métier qu’il voudrait exercer plus tard. « Je vais devenir un chercheur de l’espace. » Punpun aimerait découvrir une nouvelle planète et faire émigrer les humains avant la disparition de la vie sur Terre. Le soir, Punpun entend souvent ses parents se disputer. C’est la vie banale d’un jeune garçon. À un détail près : Punpun n’est pas dessiné sous les traits d’un petit garçon, mais sous ceux d’un oiseau. Ce qui ne veut pas dire que c’est un oiseau. Non, c’est un garçon, mais qui se voit comme un piaf.

Punpun tombe amoureux d’Aïko le jour où elle arrive à l’école. Et les ennuis commencent : il aimerait être avec elle, mais il ne peut pas lâcher ses copains. Aïko est fine mouche et elle sait comment faire parler Punpun. « Je ne pourrai pas sauver tout le monde, mais j’ai envie de te protéger, au moins toi, Aïko. » Aïko n’est pas du genre à se satisfaire de demi-mesures, elle exige beaucoup, elle veut des promesses et des serments, elle menace et terrorise le pauvre Punpun. « Pour Aïko, “toujours”, ça voulait dire jusqu’à quand ? C’est en pensant à ça que Punpun ne parvint pas à lui répondre spontanément. »

Dans la famille de Punpun, tout n’est pas rose. Le père est au chômage et il bat la maman, jusqu’à l’envoyer à l’hôpital. Arrive alors l’oncle de Punpun, un autre piaf un peu paumé. Livré à lui-même, Punpun passe beaucoup de temps avec ses petits camarades qui sont friands de revues et de films pornographiques. Un jour, en visionnant une cassette qui leur promettait de grandes révélations sensuelles, ils assistent à l’étrange confession d’un homme. Une nouvelle aventure commence et conduit les enfants sur les traces d’un mystère.

Punpun est un garçon taciturne, il s’exprime plus par geste et par pensée que par mot. Rêveur et sensible, il endure plus ou moins bien les premières désillusions et vérités de son existence. Il invoque souvent un dieu un peu loufoque qui lui donne de curieux conseils. Punpun est un jeune garçon/oiseau très angoissé et c’est assez douloureux de le voir si fragile au quotidien.

Bonne nuit Punpun est le premier manga de ma vie de lectrice. J’ai réussi à dépasser les premiers ratés dans le sens de la lecture des pages et des cases. Bien trop novice pour parler du style de l’auteur, je me contenterai de parler du genre. Sous sa couverture jaune canari, ce manga oppose un dessin qui me semble traditionnel au trait simpliste, voire grossier, qui dessine Punpun et sa famille. Je ne sais pas si c’est propre aux mangas, mais j’ai eu le sentiment que l’intrigue passait sans cesse du coq à l’âne. Il y a les premières amours des enfants, l’accident de la mère de Punpun, la vidéo mystère, le secret d’Aïko, etc. Même si tout se rejoint à peu près, cette lecture me laisse un sentiment bancal et d’inachevé. Par curiosité, je lirai le deuxième volume, mais j’ai vraiment l’impression de ne pas avoir tout compris.

Un grand merci à Stéphanie pour cette découverte. Il était temps que je me mette au manga, mais il faut que j’approfondisse la question…

Ce contenu a été publié dans Ma Réserve. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire