M. Farceur

Album de Roger Hargreaves.

Monsieur Farceur n’est pas un vilain personnage, mais il a un don pour faire des farces qui finissent mal. Monsieur Heureux, Monsieur Glouton et Monsieur Rigolo sont furieux. « Dehors, un petit bonhomme à l’air malicieux s’enfuyait à toutes jambes. C’était Monsieur Farceur ! C’est farce de faire des farces ! » Ce facétieux personnage n’aime rien tant que rire, mais uniquement aux dépens des autres.

Jusqu’au jour où il joue il subtilise sa baguette à un magicien. Pour lui donner une bonne leçon, le magicien lui jette un sort : toutes les farces de Monsieur Farceur se retourneront contre lui. Cela dissuadera-t-il le petit bonhomme de jouer des tours à ses voisins ?

Fan des Monsieur et Madame de Roger Hargreaves quand j’étais enfant, je les redécouvre aujourd’hui comme des madeleines de Proust. L’analyse en est rapide : une qualité, ou plus souvent un défaut, est le prétexte d’une petite histoire édifiante où la morale finale est plus ou moins explicite. Ici, clairement, on nous parle d’arroseur arrosé et de bonnes leçons. L’histoire est illustrée de dessins très colorés et facilement reproductibles par les petites mains et les gros feutres des lecteurs en herbe ! Encore un petit ouvrage qui prendra la voie des airs pour rejoindre mes petits loulous québécois. J’espère qu’il aimeront ce petit bonhomme autant que moi !

Maintenant, toutes mes excuses : pas facile de rendre une critique très fouillée sur un album de 20 pages où il y a plus de dessins que de mots. L’arroseur arrosé ?

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire