J’ai passé l’âge de la colo !

Roman jeunesse de Sophie Adriansen.

Sybille à 14 ans et elle est déjà au lycée. Alors, oui, forcément, elle estime qu’elle a passé l’âge de la colo. Mais ses parents l’ont inscrite pour une semaine de ski. Sybille monte dans le bus en traînant les pieds, mais il lui sera bien difficile de déchausser ses patins au terme d’une semaine qui se révèle finalement très plaisante.

Au début, Sybille se pose en retrait et en observatrice. Tous les autres colons sont plus jeunes et ne connaissent rien à sa vie. « C’est ce que je voudrais dire à tous les occupants de ce car : que j’ai bien d’autres préoccupations, que j’ai hâte que cette semaine passe. » (p. 13) Mais rapidement, entre Jordane l’intrépide et Fouad le rebelle, Sybille passe une excellente semaine qu’elle regrette de voir finir.

Je ne suis jamais allée en colo. La seule expérience que j’ai des semaines de jeunes, c’est du côté de l’animatrice. Mais il y a un personnage très secondaire qui me parle énormément dans ce court et agréable roman : une jeune Magali qu’on surnomme Dumbo et qui semble très peu à l’aise dans ses godasses. Bienvenue dans mon passé/présent… Pour Sybille, cette colo est l’occasion de dépasser ses préjugés, de sortir de la confortable routine de son quotidien et de retrouver le plaisir d’être encore une enfant.

Sophie Adriansen nous propose un très joli roman pour jeunes lecteurs. Aucun doute qu’ils se retrouveront dans toutes ces préoccupations adolescentes : se faire remarquer du beau gars / de la belle nana, sembler cool et à l’aise, ne pas être ridicule et tenter de nouvelles expériences, c’est bien le quotidien des jeunes. Voilà un petit roman à glisser sous le sapin des jeunes lecteurs : même si le Père Noël n’existe pas, Sophie Adriansen sait faire de beaux cadeaux !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire