Le gros chat et la sorcière grincheuse – 4

Manga de Hiro Kashiwaba.

Le premier chapitre explore davantage le passé de Jeanne ? Que s’est-il passé après la victoire du Héros et de la sorcière ? Pourquoi le premier a-t-il trahi la seconde après leur exploit commun ? Le chapitre s’achève sur une douloureuse révélation. Retour au présent : la petite Lou est inconsciente après avoir libéré ses pouvoirs pour sauver le prince Robins. Ce dernier décide de rentrer au château pour que la jeune créature reçoive des soins… Mais Jeanne sait que l’enfant court un grand danger si elle s’approche de la reine Meadows. La vieille femme décide de sortir de sa solitude et de sa cachette pour se porter au secours de Lou. Nâ ne l’entend pas de cette oreille : pas question que Jeanne le laisse dans la forêt avec Frado ! « Madame, c’est vraiment pas gentil de partir sans moi ! Je resterai toujours avec vous ! Toujours ! C’est compris ? » (p. 49)

Nâ, l’attachant gros chaton, n’en finit pas de me charmer. Il est adorablement dessiné et je retrouve sur sa bouille les expressions et attitudes de ma Bowie. Sa taille disproportionnée occasionne toujours des situations cocasses : pour dissimuler l’animal, Jeanne et Frado l’installent dans une carriole qui fait office de caisse de transport. Et comme nombre de chats, Nâ n’a qu’une envie, celle de sortir de cette maudite boîte !

Le quatrième volume de ce manga ménage un suspens très bien tenu et j’ai vraiment hâte d’en savoir plus sur le « petit » auquel Jeanne pense si souvent, mais aussi sur le terrible roi des démons que le royaume croyait vaincu depuis des décennies.

Tome 1Tome 2Tome 3

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire