Deux lapins tout pareils

Album de Jeanne Cappe et Marcel Marlier.

Floco et Doux-Poils sont des lapereaux turbulents qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Leur maman a bien du mal à les différencier. « Je m’en vais à la ville pour vous acheter un ruban rose et un ruban bleu ; de cette façon, je pourrai mieux vous distinguer l’un de l’autre, et je saurai qui gronder quand l’un de vous fera une bêtise. » (p. 1) Incapables de rester sages un instant ni de suivre les recommandations de leur mère, les voilà partis explorer le monde au-delà de la clairière. Évidemment, de rencontres étranges en déconvenues, ils ne tardent pas à rentrer, tous penauds, au logis.

Je ne me lasse pas de la douceur de ces anciens albums (celui-ci date de 1971) aux illustrations douces et charmantes, même si l’histoire s’achève en eau de boudin, sans véritable morale ni conclusion satisfaisante. Peu importe, j’ai passé un tendre moment avec deux petits lapins coquins, alors que demander de plus ?

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire