Le grand Meaulnes

Roman d’Alain Fournier.

Quand Augustin Meaulnes arrive en pension chez les Seurier, il vit les dernières heures de son adolescence. Une escapade qui vire à la fugue, et le voilà au milieu d’une fête étrange, organisée pour une jeune romantique qui veut présenter sa fiancée au monde. Mais la fête tourne court. De retour au pensionnat, Meaulnes garde la nostalgie de cette nuit enchantée et le doux souvenir d’Yvonne. Il veut retrouver le château magnifique où s’est tenue cette fête curieuse et magique. Meaulnes passera sa vie à chercher, sans jamais se résoudre à se contenter de ce qui lui est offert.

Très beau roman d’apprentissage, touchant et grave. Certaines scènes de la fête, les farandoles et l’euphorie débridée m’ont fait penser aux tableaux de Brueghel, l’innocence en plus. Je recommande ce texte aux adolescents. C’est très joli et le style de l’auteur est délicieux.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire