Jojo Lapin et la carotte magique

Recueil de textes d’Alain Royer et Emmanuel Baudry. Illustrations de Jeanne Bazin.

S’il y a une chose qui ne change pas dans la forêt, c’est que Maître Renard, Compère Loup et Frère Ours veulent sans cesse attraper Jojo Lapin pour le manger. « Maître Renard ne pouvait pas supporter l’idée de laisser passer l’occasion de manger Jojo. » (p. 69) Qu’il s’agisse de le transformer en pâté ou de le faire cuire dans une montgolfière, les trois gredins ne manquent pas d’idées, mais Jojo Lapin est plus rusé qu’eux. « Ces trois imbéciles me prennent pour plus bête qu’eux ! » (p. 33) Il déjoue toutes les entourloupes et toutes les embuscades qu’on lui tend et il n’est jamais en reste quand il s’agit de jouer un bon tour aux trois vilains compères.

Avec ses souliers vernis, son foulard à pois, sa veste et son pantalon à revers et son gilet à boutons, Jojo Lapin est bien élégant. Il est aussi le justicier de la forêt et il vient en aide à ses amis terrorisés par le loup, le renard et l’ours. Il combat aussi la tyrannie de Sire Lion et n’hésite pas montrer la bêtise des puissants. Les aventures de Jojo Lapin sont une adaptation du Roman de Renart et des fables d’Esope et La Fontaine. Ici, le plus malin, c’est toujours le lapin ! La morale de chaque histoire est très simple et toujours présentée avec humour. Ce coquin lapin me plaît depuis que je suis môme et ça n’est pas près de s’arrêter ! Mention spéciale pour les dessins de Jeanne Bazin qui sont des petits bijoux. C’est elle qui a illustré Félicie la souris d’Enid Blyton, toujours chez la Bibliothèque Rose.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire