Le père Goriot

Roman d’Honoré de Balzac.

Eugène de Rastignac, jeune provincial, arrive à Paris nourri d’illusions. Dans la pension de Madame Vauquer où il loge, il rencontre le père Goriot, un pauvre homme qui s’est ruiné pour marier ses filles à des partis honorables. Abandonné, renié, ignoré de ses filles et de ses gendres, le vieil homme persiste à croire en la bonté de ses enfants. Rastignac s’éprend de Delphine et accorde son affection à Goriot. Mais il perd peu à peu ses illusions sur la société parisienne: tout n’est que vanité, et un être n’a de la valeur que tant qu’il est utile.

Du grand Balzac ! Les descriptions sont nourries, les portraits subtils. Tout pour me plaire !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire