Lolita

Roman de Nabokov.

Humbert Humbert est un brillant professeur de littérature, et un bel homme. Son vice est d’aimer les petites filles, pas toutes, juste les nymphettes chez lesquelles il distingue une propension à la perversité sous des dehors angéliques. Sa logeuse, une femme volubile et envahissante qui s’éprend de lui, a une adorable petite fille, Dolorès. Pour Humbert, elle sera Lolita, l’amour de sa vie, son péché suprême.

Est-ce la traduction qui est mauvaise, ou le style de l’auteur fidèlement reproduit qui m’a déplu ? Les phrases sont longues, les digressions nombreuses. Il y a quelques passages lumineux qui m’ont aidée à ne pas lâcher le livre avant la fin. Il faudrait peut-être que je le relise dans une autre traduction.

Ce contenu a été publié dans Ma Réserve. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire