Un barrage contre le Pacifique

Roman semi-autobiographique de Marguerite Duras.

La mère a acheté une concession incultivable. Elle ne s’en doutait pas lors de la transaction. Depuis, chaque année, elle s’échine à construire des barrages pour empêcher le Pacifique de recouvrir ses terres et noyer ses cultures. Ses enfants, Joseph et Suzanne, n’ont qu’une envie: quitter la concession. Joseph le fera en suivant une femme de la ville. Suzanne hésite, repousse le richissime Monsieur Jo et fait fuir le fils Agosti. Pour elle, c’est avant tout la liberté qui compte.

Superbe ! Le style de Duras fait mouche à chaque fois. J’aime cette écriture saccadée, un peu rugueuse. J’aime ces personnages qui se battent dans le vide, mais n’abandonnent jamais. J’aime cette odeur d’après-guerre, les rumeurs de décolonisation et les questions raciales. J’aime les textes de Marguerite Duras, tous !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *