L’enfant

Récit autobiographique de Jules Vallès.

Jules Vallès raconte son enfance au Puy et à Saint-Étienne. Son père est professeur et sa mère est issue d’une famille de paysans. Jules, dit Jacques, n’est pas heureux. Il n’est pas un enfant qu’on câline et qu’on cajole. Il est un enfant battu. « Il faut que les enfants s’habituent à tout », dit sa mère. Et tous les prétextes sont bons pour que Jacques « s’habitue ». Il voit autour de lui les familles et les enfants heureux. Il observe aussi les drames. Tout lui est bon pour comparer son sort à celui du monde.

‘ai lu ce texte pour la première fois à 13 ans. Et je peux affirmer sans me tromper que c’est un des livres qui m’a aiguillée sur la voie des études littéraire et dans la volonté d’écrire. L’auteur, tout en racontant son histoire, décrit sans concession le lot des enfants au XIX° siècle. La violence et la cruauté vont de pair pour faire des jeunes existences un enfer. Je n’ai pa lu la suite de son autobiographie, Le bachelier et L’insurgé, mais je garde de ce texte un souvenir impérissable, comme si un peu de son histoire avait marqué la mienne.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire