Le lapin en chocolat

Roman jeunesse d’Ann Rocard. Illustrations d’Yves Lequesne.

Julie passe les vacances dans la ferme de sa marraine Cathy. Tous les jours, elle s’occupe des animaux. Un matin, elle trouve un lapin en chocolat dans un clapier. Ce drôle d’animal s’appelle Cogolin et il aimerait bien rentrer chez lui. « Si tu me libères, je te ferai visiter mon pays. C’est un pays fantastique qui s’appelle le Pays de Sucrenpoudre. » (p. 9)

Hop, une fois le passage secret trouvé, Julie découvre un pays où les fleurs sont en pâte d’amande, les maisons en pain d’épice et les ruisseaux en sirop de menthe ou de grenadine. Elle rencontre un cochon en pâte à chou, une chatte en nougatine, un pingouin en bonbon et même un papillon en chewing-gum ! Dans ce pays de gourmandise, tout le monde est ami. Il n’y a pas de chef et c’est très bien comme ça. Mais voilà qu’un vilain lion et une méchante hyène se sont mis en tête de devenir le roi et la reine de Sucrenpoudre.

Julie doit tout faire pour sauver le pays de ses nouveaux amis. Mais attention, si tout est délicieux à Sucrenpoudre, il ne faut pas manger n’importe quoi, sinon vous vous transformez ! Et Julie est une gourmande un peu tête en l’air. Avant de sauver Sucrenpoudre des méchants projets des envahisseurs, Julie doit d’abord retrouver sa taille de petite fille.

Ce petit roman pour très jeune lecteur est bien construit. Les chapitres permettent une lecture séquencée. Les illustrations sont très appétissantes et on a bien envie de suivre Julie et Cogolin dans le passage secret pour se promener sous les arbres en sucre de ce beau pays merveilleux.

Et pour finir sur une note d’humour, petite pensée émue pour les lapins en chocolat qui sont suppliciés à Pâques…

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire