L’araigne

Roman d’Henri Troyat.

Gérard Fonsèque est un vieux garçon, qui vit dans l’appartement familial entre sa mère et ses trois sœurs. Quand Luce se marie avec Paul Aucoc, Gérard sent qu’il perd de son emprise sur son entourage. Du fond de sa chambre, retranché dans sa chambre sombre, il rumine des plans tortueux pour garder ses sœurs et sa mère auprès de lui. Prêt à tout pour faire échouer le mariage de sa sœur Élisabeth, il ment, déforme la vérité. Et quand il apprend que Marie-Claude, la dernière à ne pas avoir quitté le nid, s’apprête à défaire ses liens, il  invente un stratagème odieux pour retenir toute l’attention.

Excellent comme toujours ! Henri Troyat sait dépeindre la complexité et la bassesse humaine avec un cynisme délicieux ! Je le recommande, et je n’en dis pas plus pour laisser le plaisir !

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *