La traversée du continent

Roman de Michel Tremblay.

Rhéauna doit quitter son village de la Saskatchan pour retrouver sa mère, une femme qu’elle ne connait pas, à Montréal. Se séparer de ses sœurs et de ses grands-parents lui coûte, mais à dix ans, Rhéauna est déjà fière et courageuse. Dans le train qui traverse le pays et dans les villes où elle fait étape, elle rencontre des êtres nouveaux qui cachent tous une blessure sous des dehors austères ou volubiles.

Très beau roman de voyage. La narration est dynamique, rythmée par l’avancée du train. Le personnage de Rhéauna est très bien construit, solide et attachant. Ce texte, qui s’inscrit dans un ensemble plus grand, se lit très bien pour lui-même.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire