L’infortunée

Roman de Wesley Stace.

Le jeune Lord Loveall ne s’est jamais remis de la mort de sa sœur Dolorès. Vivant avec son souvenir, il ne songe pas à fonder une famille, ce que lui reproche sa mère. Le jour où il trouve un bébé abandonné, il croit que tout est réglé. Le bébé est un garçon, mais dans sa folie, Lord Loveall l’élève comme une fille. Rose Loveall grandit dans un monde d’amour et de secrets. Jusqu’au jour où les premières révélations retentissent.

Je me suis interrogée un moment sur ce livre. L’auteur est-il un fou ou un génie? Ou les deux… Sans cesse, la narration semble tirer le lecteur vers le secret, puis se dérobe. Ce texte est excellent, l’histoire originale, et l’atmosphère de mystère qui plane est délicieuse. Le malaise du personnage principal est palpable. Je relirai ce texte, c’est certain.

Ce contenu a été publié dans Mon Alexandrie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire